Petit commencement, grand espoir

Mariam* est l’une des mères avec lesquelles l’ACT continue de travailler dans le cadre du projet Subsistance pour les mères sans soutien familial. Ayant été encouragée à utiliser les compétences et les passions qu’elle possédait, elle a cherché comment elle pourrait produire et vendre des pâtisseries dans sa communauté au nord de la Tunisie, de manière à faire vivre sa famille.

Avoir un enfant hors mariage peut être source de grande stigmatisation en Tunisie, en particulier dans les régions rurales reculées. La plupart du temps ce sont les femmes qui souffrent le plus. L’ACT veut aider à transformer la vie de ces femmes, en les aidant à rêver d’un avenir qu’elles peuvent construire pour elles-mêmes.

L’ACT a rencontré Mariam, au début du projet, il y a environ deux ans. Depuis, nous l’avons formée et nous l’avons aidée à établir et gérer sa propre entreprise.

Mariam a assisté aux séances de formation que nous avons organisé avec un partenaire local. Elle était avide de participer, et en quelques mois sa confiance a commencé à grandir. À la fin de la formation, elle était prête à commencer sa propre entreprise.

Ayant établi un espace de travail chez elle, elle a commencé à cuisiner ce qu’elle pouvait vendre localement. Elle a ensuite mis ces produits dans un panier et est allée les vendre. Cependant , n’ayant pas de réfrigérateur, sa capacité de production était limitée.

Grâce au soutien et à des fonds de l’ACT, Mariam a maintenant un réfrigérateur dans lequel conserver ses ingrédients.

Cette aide signifie qu’elle peut désormais acheter les fournitures en gros, dit Hajer, le chef de Projet de l’ACT.

Cela veut dire qu’elle peut cuire encore davantage.

Faire cuire plus signifie vendre plus. Vendre plus signifie plus d’argent qui rentre pour l’aider à mieux faire vivre sa famille.

« Mariam est en train de devenir une femme d’entreprise pleine de promesse. Son modèle d’entreprise est bon », dit Hajer.

Même s’il en faut plus pour parler de succès, c’est pour elle un commencement très encourageant, et nous espérons que cela l’aidera à garder le cap et rester engagée dans ce projet. L’ACT a hâte de voir ce dont Mariam est capable.

* nom changé

Merci pour votre soutien à des personnes comme Mariam, et les autres mères qui ont participé au projet Subsistance pour les mères sans soutien familial.

Leur vie est transformée, et leurs espoirs et leurs projets pour l’avenir sont davantage entre leurs mains.