Responsabilisées et encouragées

Mi-mars cette année, l’ACT et l’UTAIM Tajerouine ont envoyé Manana et Helmi en Égypte pour assister à une formation et un forum régionaux sur l’auto-soutien, devenir autonome et apprendre à défendre ses droits, organisés par notre partenaire Interact.

Manana et Helmi habitent à Tajerouine à l’ouest de la Tunisie, près de la frontière algérienne. Dans le cadre de notre partenariat régional avec l’UTAIM, l’ACT et l’UTAIM travaillent à notre Projet de Plaidoyer et Inclusion pour Adultes en Situation de Handicap.

Les deux participantes ont représenté l’équipe d’auto-soutien de Tajerouine. Il s’agit d’un groupe d’adultes en situation de handicap qui se soutiennent mutuellement, et qui mettent en question les principes familiaux, professionnels et éducatifs concernant les rôles des personnes en situation de handicap et la façon dont elles sont perçues dans leur communauté.

« Tamkeena – Responsabilisez-nous »

Tel était le thème de cette rencontre. Une cible et une opportunité d’apprentissage importantes pour un groupe de personnes qui sont souvent démunies, aux prises avec des idées reçues et la discrimination dans presque tous les domaines de leur vie.

Outre les envoyées tunisiennes, ont également participé à l’événement beaucoup de défenseurs de leurs propres droits et ceux qui les soutiennent venant des Émirats Arabes Unis, de Jordanie, d’Égypte et du Soudan.

Manana a parlé plus en détail(s) de ce qui s’est passé au cours des trois jours :

« Le premier jour était consacré à mieux nous connaître entre nous. Une présentation a été faite sur la définition et le sens de l’auto-soutien, le bon niveau de soutien et les droits des personnes en situation de handicap.

 

Le deuxième jour était une journée très riche, avec une série d’ateliers. Les participants ont été répartis en quatre groupes. Chaque atelier portait sur le sujet de la défense des droits des personnes ayant des besoins spécifiques, et comment ceux qui défendent leurs droits et ceux qui les soutiennent peuvent contribuer à mieux faire connaître ces droits dans leur communauté. Le groupe a aussi pu partager ses expériences et savoir-faire lors d’une période d’échanges.

 

Le troisième jour, un nouveau groupe de personnes en situation de handicap a été invité de toute l’Égypte. Ceux qui défendent leurs propres droits ont ensuite été encouragés à former ces personnes sur les sujets abordés lors de la formation qu’ils avaient eux-mêmes reçu les deux jours précédents. Ce fut une occasion extraordinaire grâce au format choisi et aux interactions entre les supporteurs. »

L’expérience de Helmi

« C’était une expérience bien organisée et réussie. C’était la première fois que nous allions à l’étranger et c’était super de faire la connaissance de défenseurs de leurs propres droits venus d’autres pays.

J’ai profité des différentes expériences partagées par les autres.

Une autre expérience positive a été le système de cartes qu’ils employaient. Tout le monde avait reçu des cartes rouges et jaunes pour exprimer une question ou une opinion. Toute la formation était vraiment ciblée sur le respect des autres. L’utilisation de ces cartes y a vraiment contribué.

C’était formidable de me sentir sur un pied d’égalité avec toutes les personnes présentes. Je n’ai pas ressenti que ma situation de handicap était une faiblesse, plutôt que c’était une source de force qui me rend capable de défendre mes droits.

Des jeux et des sketches ont été utilisés, ce qui nous a aidés à nous détendre tout en nous encourageant sur la manière de défendre nos droits.

J’ai appris le sens d’un soutien fort, et comment ça nous encourage et nous lie les uns aux autres. Comment ça m’aide à accéder à toute l’information qu’il me faut.

[Suite à cette expérience] je suis changée. Avant, je refusais de m’exprimer. Maintenant j’ai envie de partager cette expérience avec mes amis.

Si j’avais pu ajouter une chose, ça aurait été une visite aux sites touristiques qui font la renommée de l’Égypte ! »

L’ACT est reconnaissante à Interact et à tous ce qui ont rendu possible cette formation. Nous avons hâte de voir comment cette formation continuera à aider les personnes en situation de handicap à défendre leurs droits, augmenter la connaissance de leurs droits et s’exprimer en leur nom propre.